Sydney Une Prince*Treize vendue

Roger-Yves_Bost_(FRA)_&_Sydney_Une_Prince_Treize_-_GP_CSI_5_-W_Lyon.jpg

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 14 mars 2018

C’est avec une très grande émotion que le haras Treize a dit au revoir à Sydney Une Prince*Treize, qui vient d’être vendue aux Etats-Unis. Pendant neuf ans, la généreuse et respectueuse fille de Baloubet du Rouet nous a offert de vivre notre passion de voir évoluer nos jeunes chevaux jusqu'au plus haut niveau puisqu’elle a démarré sa carrière sous notre selle, à 4 et 5 ans.

Le haras Treize tient à remercier le haras des Princes, qui a su trouver le croisement idéal donnant naissance à cette guerrière au grand cœur et Frédéric de Romblay, qui a assuré la formation de Sydney de 4 à 7 ans. Mais surtout Roger-Yves Bost, qui aura su l’emmener au plus haut niveau et grâce auquel notre belle alezane a terminé, à 10 ans seulement, meilleure jument française des Jeux olympiques de Rio en 2016 avec une médaille d’or par équipes et la seizième place individuelle. Nous retiendrons également ses deux magnifiques victoires en Grands Prix Coupe du monde.

En plus des nombreux souvenirs, Sydney nous laisse un jeune mâle et futur étalon, Friday Treize, né en 2015 du croisement avec le champion du monde, Diamant de Semilly, ainsi que sa demi-sœur utérine, Variance Une Prince*Treize, qui nous permet de poursuivre notre très belle aventure avec Bosty.

Nous sommes enchantés de savoir Sydney désormais sous la selle d’une cavalière extrêmement douée dans une écurie où elle sera traitée comme une reine et leur souhaitons tous nos vœux de réussite.

François Badel, haras Treize

Premier CSI de l'année à Amsterdam pour Sydney Une Prince*Treize

Après quelques semaines de repos bien méritées, Sydney Une Prince*Treize reprend le chemin des compétitions ce week-end. Toujours sous la selle de Roger-Yves Bost, elle participera dès demain au CSI 4* d'Amsterdam, avant de se rendre au CSI 5*-W de Bordeaux, la semaine prochaine. 

Espérons que son début de saison soit aussi tonitruant que la fin de l'année !

Variance Une Prince*Treize fait une entrée remarquée dans la cour des grands au CSI 5*-W de Malines

Alors que Sydney Une Prince*Treize remportait le Grand Prix Coupe du monde l'an passé, cette année, c'est sa demi-sœur, Variance Une Prince*Treize, qui participait au dernier CSI 5*-W de l'année. 

Pour son premier parcours, jeudi 28 décembre, Variance a déroulé une jolie partition dans cette épreuve à 1,40m, malgré une petite faute sous la selle de son pilote, Roger-Yves Bost. 

Plus détendue et en confiance, elle s'élançait le lendemain sur une Vitesse à 1,45m où elle a signé un superbe parcours sans faute. Grâce à un chronomètre très honorable, elle termine finalement quinzième de cette épreuve.

 

Encore un classement en Grand Prix 5* pour Sydney Une Prince*Treize

Après des sans-faute dans les Grands Prix CSI 5*-W de Lyon et de Madrid, Sydney Une Prince*Treize et Roger-Yves Bost ont signé un nouveau parcours parfait dans le Grand Prix CSI 5* du Longines Masters de Paris, le 3 décembre. Malgré deux fautes au barrage, ils signent l'un des meilleurs chronomètres de l'épreuve et terminent finalement huitièmes.

Avec cette nouvelle belle performance, Sydney peut se targuer d'avoir obtenu cinq classements en cinq épreuves courues sur des compétitions du plus haut niveau. L'année termine magistralement pour notre belle alezane !

Embed Block
Add an embed URL or code. Learn more

Sydney Une Prince*Treize et Bosty remportent le Grand Prix Coupe du monde de Madrid !

Roger Yves Bost FRA.jpg

Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince*Treize se sont emparés du Grand Prix Coupe du monde de Madrid, le 25 novembre. Après un magnifique sans-faute en première manche, le couple a été le plus rapide d'un barrage où pas moins de onze couples ont signé le double sans-faute. Mais c'était sans compter sur le talent de Bosty et le courage de notre Sydney, qui ont été les meilleurs.

À Madrid, Sydney a donc offert à Bosty une deuxième victoire dans un Grand Prix Coupe du monde après Malines en décembre 2016. Elle devient ainsi la jument ayant permis à Bosty de gagner le plus de Grands Prix Coupe du monde après Norton de Rhuys, qui en avait remporté six.

Le week-end avait d'ailleurs déjà très bien commencé pour tous les deux puisqu'ils terminaient quatrièmes de la Vitesse le 24 novembre.